couverture
Spartacus et la Commune de Berlin, 1918-1919
Parution : 11/04/1977
Format papier : 128 pages
7.00 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

Lire en ligne 
PDF 
EPUB 

Même si l’Allemagne avait connu dès janvier 1918 un vaste mouvement de grèves avec formation de conseils ouvriers, c’est la mutinerie des marins de Kiel, à la fin du mois d’octobre, qui sera l’évènement déclencheur de la révolution. Dès ce moment s’organise aussi la contre-révolution, sous la direction du parti social-démocrate. Friedrich Ebert, qui sera le premier président de la république allemande, dira « qu’il hait la révolution comme le péché ». Et c’est un autre social-démocrate, Gustav Noske, qui annoncera que « s’il faut un chien sanglant, je serai celui-là » et qui dirigera l’action des milices contre-révolutionnaires.

Désireux d’élucider les causes de l’échec de la révolution prolétarienne en Allemagne, André et Dori Prudhommeaux ont enquêté sur place des années 1920 au début des années 1930 et ont traduit à cette époque une première série de documents, que René Lefeuvre publia en 1934 sous forme d’un numéro spécial de la revue Masses. Ils les enrichirent pour la nouvelle édition qu’en firent, en 1949, les Cahiers Spartacus.

Après un exposé des principales étapes de la révolution en Allemagne en 1918–1919, on y trouvera les documents suivants :

- Le compte rendu du congrès qui, à la fin de décembre 1918, aboutit à la création du Parti communiste par la Ligue Spartacus, animée en particulier par Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg, et les groupes communistes internationalistes
– Le discours sur le programme qu’y tint Rosa Luxemburg
– Le programme de la Ligue Spartacus
– Les deux derniers articles écrits par Karl Liebknecht (Malgré tout !) et Rosa Luxemburg (L’ordre règne à Berlin) avant leur assassinat le 15 janvier 1919.

Réalisation : William Dodé